LP/Matthieu Rosier.

Adeline, 37 ans, naturiste : «Ça fait du bien de se sentir libre»

Le naturisme compte de plus en plus d’adeptes, comme Adeline, 37 ans. Décryptage de ce phénomène avec un expert.

Elle a découvert le naturisme il y a trois ans, pendant des vacances estivales avec des amis dans les Landes. « Ils m’ont proposé de les rejoindre au centre Euronat et, même si le naturisme n’était pas du tout dans mes habitudes, j’ai bien apprécié, raconte Adeline, 37 ans. Je suis ni une accro ni une militante mais, quand l’occasion se présente, j’y vais ! »

LP/Matthieu Rosier.
Saint-Chéron (Essonne), début juillet. Adeline, 37 ans, s’est offert une journée nature et détente au centre Héliomonde avec son fils.

Mère célibataire, ancienne graphiste reconvertie dans la production et la vente de légumes bio dans l’Orne, en Normandie, elle s’est offert, à l’occasion d’un séjour parisien, une journée nature et détente, début juillet, au centre francilien Héliomonde avec son fils, Raphaël, 4 ans. « Nus, on se sent libre, sans contrainte… et ça fait du bien. C’est une vraie coupure avec la vie quotidienne. Et puis l’atmosphère qui règne ici est plus tranquille que dans des campings ou des centres de vacances traditionnels. C’est difficile à comprendre pour les non-pratiquants, mais on est bien moins observé et moins jugé ici nu qu’habillé ailleurs. » Read full original article…

Source: Le Parisien

6 August, 2017, 13:30 pm

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *